Mutuelle sante

7août/12Off

Existe-t-il une aide pour obtenir sa mutuelle santé ?

Il est bien possible de bénéficier d'une aide pour obtenir une mutuelle santé, d'autant plus que les démarches pour cela sont faciles. L'aide pour une complémentaire santé (ACS) en fait partie.

L'ACS

DĂ©finition
L'ACS a été mis en application suite à la loi du 13 août 2004 et elle permet d’obtenir une complémentaire santé. Les bénéficiaires de cette aide sont surtout ceux qui ne parviennent pas à verser des cotisations pour une mutuelle et ceux qui dépassent le seuil de ressources fixé pour obtenir une CMU (Couverture Maladie Universelle) complémentaire.

Elle induit une réduction forfaitaire sur le montant de la cotisation ou la prime annuelle à verser auprès d'un organisme spécialisé.

Pour qui ?
Pour faire partie des bénéficiaires, il faut respecter certaines conditions notamment concernant les ressources. Elles ne doivent pas excéder 35 %, le seuil d'accès de la CMU complémentaire.

Une personne qui vit seule en métropole a le droit de demander une ACS lorsque ses ressources mensuelles, son salaire net et ses allocations sont compris entre 634 et799 euros. Celle ayant des revenus inférieurs à 634 euros peut demander une CMU complémentaire.

Comment y prétendre ?

DĂ©marches faciles
La demande peut se faire en remplissant un formulaire de demande de CMU complémentaire et d'ACS (S 3711). Il existe aussi un formulaire de demande pour une complémentaire (S 3715). Sinon, il n'y a pas d'autres documents à remplir au niveau de la caisse d'Assurance Maladie. Les droits à l'ACS sont examinés de près pour ceux qui disposent d'une ressource dépassant le plafond fixé.

Fonctionnement

Avec une ACS, il est possible de disposer d'une attestation-chèque selon l’âge. Elle est en concordance avec la complémentaire santé et celle à choisir. Elle permet aussi de ne pas payer l'avance de frais sur la part couverte par l'Assurance Maladie pendant les consultations médicales.

Cette exemption peut être obtenue même si la personne n'opte pas pour un organisme de protection complémentaire. Elle est validée pendant 18 mois après l'attribution de l'attestation-chèque. L'attestation de dispense d'avance de frais et la carte vitale sont à présenter à chaque consultation.

18juil/12Off

L’essentiel sur le remboursement de vos soins santé

Vous faites partie de ceux qui pensent que le parcours de remboursement des soins de santé est une épreuve longue et endurante ? Et si tout cela n’était qu’une idée reçue ? En y regardant de plus près, on s’aperçoit que les choses ne sont pas si fastidieuses si chaque étape de remboursement est scrupuleusement respectée. Etes-vous sûr de bien connaitre les démarches à entreprendre ? Focus sur les points essentiels à prendre en compte pour bénéficier d’un remboursement dans les meilleurs délais.

Tout d’abord, il est important de savoir que vos soins sont remboursés par deux parties : l’Assurance Maladie, selon la base tarifaire établie pour chaque acte médical, et l’organisme de mutuelle santé, qui prend en charge la différence. Pour certains actes, il se peut qu’une partie des dépenses reste à votre charge notamment pour l’optique et le dentaire.

Pour un remboursement optimal, il y a plusieurs étapes à suivre. Tout d’abord, vous devez impérativement choisir votre médecin traitant. Une fois déclaré auprès de votre caisse d’Assurance Maladie, votre carte vitale doit être mise à jour. Véritable carte d’identité médicale, elle vous assure un remboursement rapide de vos frais de santé, sous 5 jours, sans aucune démarche de votre part. En cas de non présentation, votre médecin vous remettra une feuille de soins que vous devrez vous-même envoyé à votre caisse.

Pour certains actes particuliers, il vous sera demandé un accord préalable de la caisse d’Assurance Maladie. C’est notamment le cas pour les traitements d’orthopédie dento-faciale, les actes de masso-kinésithérapie, certains examens et analyses de laboratoire ou encore des appareillages médicaux spécifiques. Il faut compter environ 15 jours pour recevoir votre accord ou non accord.

Une fois vos actes médicaux effectués et remboursés par votre caisse, votre mutuelle santé prend le relais pour la seconde partie du remboursement. Deux possibilités : soit l’Assurance Maladie transmet directement votre relevé de remboursement de soins à votre organisme, soit vous devez vous en charger.

5juin/12Off

La prise en charge financière du SIDA en France

Le SIDA est, comme chacun sait, l'un des fléaux de ce siècle. On estime à plus de 33 millions le nombre de séropositifs et de malades du SIDA dans le monde, soit l'équivalent de la moitié de la population francaise. En France, ce nombre s'élève à 100 000, soit la taille d'une ville moyenne comme Orléans. Certes, la recherche scientifique avance à grands pas. Grâce aux efforts des laborantins qui s'évertuent depuis les années 1980 à manipuler des anticorps et scruter leurs microscopes, des traitements efficaces ont été élaborés qui permettent d'éviter à la maladie de se déclencher et de réduire à l'extrême leur nombre de copies dans le sang. Mais ces traitements doivent être pris quotidiennement par les patients, et ils coûtent cher. De plus, ils impliquent des effets secondaires et non désirables forts (diarrhées, somnolences, dépression) qu'il faut également soigner. Or, tous les malades n'ont pas les moyens de se payer leurs propres traitements dont les coûts s'avèrent prohibitifs. Dès lors, qui paie?

Prise en charge Ă  100% par l'Assurance maladie

Dès les premières années de l'apparition du virus, les pouvoirs publics ont tenu à réagir et à soutenir les malades. C'est pourquoi dès 1986, le SIDA est considéré comme une affection de longue durée et est, à ce titre, pris en charge à 100% par la Sécrité sociale. Les séropositifs dits „asymptomatiques", c'est à dire dont la maladie du SIDA ne s'est pas déclenchée, ont dû attendre 1993 pour que les soins soient pris en charge à 100%. Les mutuelles n'entrent donc pas en ligne de compte, ce qui évite aux patients de devoir engager des frais supplémentaires et aux mutuelles d'en supporter les coûts. Par ailleurs, les tests de dépistage ayant lieu de manière anonyme et gratuite, ne sont pas non plus pris en charge par les mutuelles. Mais celles-ci apportent tout de même leur contribution dans la lutte contre le SIDA.

Les mutuelles mobilisées

Les mutuelles agissent contre le SIDA, notamment dans la prévention de la maladie. On retrouve souvent beaucoup d'entre elles lors d'événements à portée nationale ou internationale comme le Sidaction. Les mutuelles apportent ainsi leur pierre à l'édifice en faisant des dons ou en sponsorisant ces événements, ce qui permet par exemple aux chercheurs et laboratoires de se fournir auprès des fournisseurs d'anticorps. D'ailleurs, la promotion des préservatifs ayant été rendue légale (et ce seulement depuis 1987!), les mutuelles s'engagent souvent dans des actions de distribution gratuite, souvent accompagnés de prospectus.

12mar/12Off

Mutuelle médecine douce avec 123mutuelles

123mutuelles fait partie des organismes ayant récemment admis la couverture des médecines douces qui sont de nos jours de plus en plus populaires. Puisque les médecins sont de plus en plus nombreux à proposer ce type de médicament, les organismes proposent aussi des solutions pour répondre à ces besoins.

Choisir les meilleures couvertures

 

Le nombre de mutuelles offrant des couvertures en médecine douce ne cesse de croître. Ces remboursements portent sur les activités telles que : l’acupuncture, l’ostéopathie, étiopathie et plus encore. Les principes de couverture diffèrent selon les mutuelles médecines douces : soit par pourcentage de remboursements, soit par forfait.

 

Avant d’opter pour une mutuelle médecine douce, il faut considérer :

-       L’avis des conseillers sur les mutuelles couvrant les soins donnés

-       Le budget des coûts liés à votre médecine douce

-       Si le remboursement est profitable à l’aide de la mutuelle médecine douce

 

Les professionnels d’123mutuelles sont à l’écoute pour répondre aux questions.

Les soins les plus couverts

 

Le type de remboursement proposé varie selon la médecine douce appliquée. Les plus couverts sont :

-       La couverture des frais de soins en acupuncture : les mutuelles complètent, par acte ou annuellement, les remboursements de petite valeur faits par la sécurité sociale.

-       Le remboursement des soins en chiropractie : sont entièrement ou partiellement couverts par les mutuelles, car ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale.

-       La prise en charge des soins homéopathiques : par forfait de prévention de santé.

-       Le remboursement des soins en ostéopathie : non couvertes par la sécurité sociale, les mutuelles se chargent du recouvrement d’une partie ou de la totalité des frais.

-       La couverture des soins étiopathie : les solutions et les remboursements proposés par les mutuelles sont très variés.

 

Et aussi:

 Faire sa promo sur internet

19jan/12Off

Fraudes à la Sécurité sociale

La Sécurité sociale est un système de protection sociale et sanitaire de l’État français. Elle propose des remboursements de frais de santé à tous les citoyens. Les malfaiteurs ne manquent parfois pas d’effectuer des fraudes à des fins pécuniaires. Pourtant, les fraudes sont sévèrement sanctionnées.
Quelques cas courants de la fraude à la Sécurité sociale
La fraude à l’Assurance maladie est un acte effectué par une personne, telle que l’assuré social ou professionnel de la santé, ayant conscience de l’encaissement des indemnités indûment versées. Voici quelques cas fréquents de la fraude à la Sécurité sociale :
•    Les déclarations mensongères :
-    L’emploi de fausses fiches de soins, de fausses ordonnances ou de faux certificats médicaux.
-    La fausse déclaration des revenus afin d’obtenir des prestations d’aide sociale telles que la CMU, l’AME, l’ACZ, etc.
•    Les cessations de travail non justifiées.
•    La non-déclaration d’une modification de situation, par exemple la fin du droit d’être bénéficiaire.
•    Les manquements aux convocations de la Caisse d’Assurance maladie.
•    La facturation des soins médicaux qui n’ont pas été réalisés.
Les sanctions encourues en cas de fraude
Les sanctions pour les fraudeurs à l’Assurance maladie sont mentionnées clairement dans l’Article L114-13 du Code de la Sécurité sociale. Les coupables doivent ainsi verser une amende de 5 000 euros en cas de. Les actes concernés sont les fraudes ou les fausses déclarations pour tenter de faire obtenir ou pour obtenir des allocations ainsi que des prestations.
Le directeur de la caisse d'Assurance maladie concernée par le trucage a le libre choix de fixer le montant des sanctions financières selon la gravité de la fraude en question.

12jan/12Off

Maif -mutuelle Maif

La France regroupe aujourd'hui de nombreux organismes et sociétés se spécialisant dans le secteur de l’assurance. Parmi eux, MAIF, la mutuelle d’assurance qui siège, à Niort a un grand renom dans le domaine. Voici quelques informations lui concernant.
Brève présentation de la mutuelle MAIF
MAIF est l’acronyme de mutuelle d’assurances des instituteurs de France. Son ancienne appellation, lors des débuts de son existence, est MAAIF ou mutuelle d’assurances automobiles des instituteurs de France. Depuis la diversification de ses activités dans les années 1990, la société a pris sa nomination actuelle. Elle fait partie de l’EURESA, du GIE au sein de l’UE et du groupement d’assurance mutuelle SFEREN.
Depuis son changement de nom, d’autres produits ont complété les offres de MAIF, qui n’avait exercé des activités que dans la domaine de l’assurance auto. Ce sont notamment l’assurance-vie, l’assurance dommages corporels et la garantie vie quotidienne.
Au départ, l’organisme n’a offert des prestations qu’aux instituteurs. Mais aujourd’hui, il s’est étendu vers d’autres responsables d’enseignement public et de l’éducation nationale.
MAIF depuis sa fondation
La fondation de la MAIF a été faite par un groupement d’instituteurs militants. Depuis le  début, le fonctionnement de l’organisme se base sur la solidarité et l’entraide entre ces derniers. Les contrats, eux, sont présentés par des correspondants bénévoles.
Les autres grands principes de MAIF sont notamment la responsabilité et la solidarité de ses membres, l’autonomie à l’égard des grandes compagnies financières. Les cotisations sont les mêmes pour tous les adhérents et leurs montants sont revus à la hausse ou à la baisse en fonction de l’importance des risques.

28déc/11Off

Santevie fusionne avec Harmonie Mutuelle

La mutuelle interprofessionnelle basée à Toulouse Santévie fusionnera en juin 2012 avec quatre autres mutuelles régionales pour devenir Harmonie Mutuelle, et se positionner ainsi en première mutuelle santé française, avec un chiffre d'affaire de 2,46 milliards d'euros, 350 agences, 4500 salariés et 4,5 millions d'adhérents. Crée il y a un mois, Harmonie Mutuelle recevra le patrimoine et les fonds de cinq mutuelles régionales en juin 2012, avec effet rétroactif au 1er janvier 2012 ? Ces cinq mutuelles sont Harmonie Mutualité dans l'Ouest, Prévadiès dans le Nord-Ouest et le Nord-Est, Spheria Val de France dans l'île-de-France et le Centre, Mutuelle Existence dans le quart Sud-Est et Santévie en Midi-Pyrénées.

 

Avec ce regroupement de cinq mutuelles, Harmonie Mutuelle aura un poids considérable, qui lui permettra notamment de négocier de nouvelles conventions tarifaires avec les professionnels de la santé, en particulier dans l'audition et dans l'optique. Le groupe souhaite également renforcer sa position en prévoyante, en proposant une couverture globale.

8déc/11Off

mutuelle santé la moins chère

Le tarif joue un rôle essentiel dans le choix d’une assurance maladie complémentaire mutuelle santé. Les organismes assureurs l’utilisent pour attirer du nouveau marché. Il est possible d’obtenir une mutuelle santé la moins chère, mais fiable.

La mutuelle santé discount

La Sécurité sociale propose le remboursement d’une partie des dépenses médicales selon le tarif conventionnel et le taux. La somme restante est laissée à la charge des assurés sociaux. C’est la raison pour laquelle il est nécessaire de souscrire une mutuelle qui complétera les prises en charge des régimes obligatoires.

D’autant plus qu’il est possible d’obtenir des offres discount qui pourront satisfaire les besoins de certains adhérents ayant moins de risques de santé. Le choix des garanties doit se pencher seulement sur les besoins essentiels en couverture : l’optique, la dentisterie et l’hospitalisation. Les mutuelles « discount » sont surtout celles proposées en ligne dont les prestataires ne possèdent aucune agence physique.

A quoi correspond une assurance santé pas chère ?

Avoir une assurance santé ou une mutuelle pas chère est une bonne idée, toutefois, vigilance s’impose étant donné que le tarif n’est pas le seul élément à prendre en considération lors du choix d’un contrat. Il faut également prendre en compte les autres conditions du contrat telles que les garanties, les exclusions, le délai d’attente, le mode de remboursement.

La meilleure proposition est celle qui est appropriée à la situation du souscripteur et à son budget. Il est plus judicieux de se renseigner auprès de l’assureur afin d’avoir des informations sur la gestion de l’organisme, le nombre des assurés, le système utilisé pour réaliser les remboursements, la revalorisation de la cotisation, les bonifications.

3oct/11Off

Généralité sur la Mutuelle loi Châtel

Constatant le recours de plus en plus de personnes à l’assurance, la loi Châtel a été promulguée en 2005. Elle est mise en application aussi bien dans le domaine des assurances que de la mutualité. Son objectif principal est la protection des personnes assurées.

Champs d’application de la loi Châtel

Une grande partie des dispositions de la loi Châtel concerne le système de résiliation d’un contrat d’assurance. Il est prévu dans ce texte que l’assureur ou l’organisme de complémentaire de santé a l’obligation de rappeler à l’assuré la date d’anniversaire de son contrat ainsi que celle après laquelle il n’aura plus la possibilité de résilier.

Si la lettre lui parvient moins de deux semaines de la date limite de résiliation, il dispose de trois semaines à partir de la date d’envoi de celui-ci pour donner sa réponse. Dans le cas de non-respect de ce délai, l’assuré peut résilier unilatéralement le contrat.

Résilier sa Mutuelle ou Complémentaire Santé grâce à la Loi Châtel

La loi châtel a changé beaucoup de choses dans le cadre de l’assurance, surtout au niveau de la résiliation du contrat. Les avantages qui peuvent en être tirés sont nombreux. Avec ce texte, l’assuré est plus en sécurité étant donné qu'il peut décider librement à la date d’anniversaire du contrat de rester avec son assureur ou de le quitter.

Dans une mutuelle ou autre organisme de complémentaire santé, l’adhérent est avantagé du fait que la notification concernant la date finale de demande de résiliation est envoyée bien en avance. Ce qui lui donne le temps de trouver un contrat plus intéressant.

1oct/11Off

Souscrire une mutuelle de base

Personne ne peut fuir les aléas sanitaires. Il est donc important de souscrire à un organisme de complémentaire santé pour bénéficier d'un remboursement en supplément de celui donné par la sécurité sociale. Les individus qui ont peu de souci de santé et qui sont encore en forme peuvent choisir la mutuelle de base.

La mutuelle de base en résumé

D’après son nom, une mutuelle de base est une offre de complémentaire santé minimale. C'est une prestation qui est composée de garanties nécessaires à tout individu. Souvent, ce sont des prises en charge liées à la médecine de ville, à l’optique et au dentaire.

Avec ce type de prestation, la prime payée par le souscripteur influe beaucoup sur le taux de remboursement. Si elle est élevée, ce dernier le sera également. La mutuelle de base a l’avantage d’être moins élevée alors qu'elle présente les garanties essentielles.

Il est possible de l’étendre selon le cas de chaque personne.

Mutuelle basique : son importance

La mutuelle basique est importante du fait que les actes médicaux qu’elle couvre sont mal remboursés par le régime obligatoire. Pour la plupart d'entre eux, ce dernier n’accorde qu'une prise en charge à hauteur de 70 % du tarif de convention. Cependant, ce tarif est très faible par rapport aux frais réels.

De plus, il existe certaines opérations qui ne sont pas du tout remboursées par la sécu. C’est le cas des dépassements d’honoraires appliqués par le médecin traitant. La seule solution donc c'est de s'inscrire à une mutuelle basique.